Avec l’âge, la peau de la paupière inférieure, extrêmement fine et fragile, peut présenter de petites ridules qui lui donnent un aspect fripé et plissé. Il est important de noter que cette peau extrêmement fine est très sensible au tabagisme et à l’exposition solaire. Le traitement va alors avoir pour but de réaliser un véritable  resurfacing  de la paupière inférieure. Différents traitements peuvent être utilisés.

  • La mésothérapie va permettre de réhydrater cette zone fragile du contour de l’œil et de lui apporter les éléments nécessaires à sa souplesse. La mésothérapie est réalisée au cabinet  et 3 séances espacées d’un mois sont en général nécessaires pour obtenir un résultat satisfaisant et durable.
  • Un traitement par acide hyaluronique est également possible. En revanche, dans cette zone, l’acide devra être particulièrement adapté au contour de l’œil et ne permettra pas d’obtenir une disparition complète des ridules. Par ailleurs, l’acide hyaluronique sera utilisé plutôt sur la partie basse de la paupière inférieure mais pas juste sous le rebord de l’œil.
  • Certains lasers peuvent permettre d’obtenir une amélioration considérable de la qualité de la peau de la paupière inférieure. Ce traitement exige d’être réalisé par un spécialiste ayant une grande expérience de cette zone sensible qu’est le contour de l’œil. Si vous le souhaitez, le docteur Natalie Rajaonarivelo pourra vous recommander un confrère expérimenté.
  • Pour un resurfacing de la peau de la paupière inférieure, un peeling moyen permettra d’obtenir un résultat notable en une à deux séances. L’éviction solaire devra être stricte pendant la durée du traitement pour éviter une dyschromie éventuelle (trouble de la pigmentation de la peau).
  • La toxine botulique n’est en général pas indiquée pour traiter les ridules de la paupière inférieure car le risque d’ectropion (paupière inférieure tirée vers le bas) est grand.
  • Enfin, lors d’une blépharoplastie pour retirer les poches inférieures, on peut réaliser une cicatrice au niveau de la racine des cils de la paupière, ce qui permettra d’améliorer le plissé de la peau en retirant l’excès cutané. Là aussi, la résection devra toujours être modérée pour éviter une rétraction inférieure de la paupière.

Dernière modification : 1 février 2018