Les rides de la patte d’oie sont les très fines ridules présentes aux coins des yeux. Ces ridules de la patte d’oie sont crées par la contraction répétée du muscle orbiculaire. Ce muscle circulaire situé autour de l’œil se contracte lors des expressions (rire, sourire). Pouvant donner du charme et de l’expressivité au regard, ces rides de la patte d’oie peuvent aussi vieillir le regard lorsqu’elles sont trop nombreuses ou présentes même au repos.

  • Le traitement classiquement utilisé en première intention est la toxine botulique. La toxine botulique va relâcher le muscle orbiculaire de  l’œil et donc par la même atténuer ou même faire disparaître les rides de la patte d’oie. Ce traitement sera réalisé en même temps que le traitement des autres zones du visage et pourra être renouvelé 2 à 3 fois par an. Combinées aux injections dans la queue du sourcil, les injections de toxine botulique dans la patte d’oie vont ouvrir le regard.

Si la peau est déshydratée, un traitement complémentaire est envisageable une fois que le traitement par toxine botulique a été réalisé (et après quelques jours, le temps que l’effet de la toxine se mette en place) :

  • Des injections d’acide hyaluronique permettront d’améliorer les ridules de repos. En effet, ces ridules de repos ne seront pas traitées par la toxine botulique puisqu’il s’agit de cassures dermiques (provoquées par le mouvement) présentes même lorsque le visage ne bouge pas. Le produit utilisé dans ce cas doit être un acide hyaluronique spécifique destiné à améliorer la qualité de la peau sans apporter de volume. Le résultat sera entretenu par les séances de toxine botulique pour empêcher une aggravation des cassures dermiques liée aux contractions de l’orbiculaire.
  • Des séances de mésothérapie peuvent également  être réalisées dans cette zone très fragile qu’est le contour de l’œil. Elles permettront d’améliorer la texture de la peau du contour de l’œil et d’en augmenter la souplesse et la résistance aux sollicitations mécaniques dûes aux expressions et à la contraction du muscle orbiculaire de l’œil. Les produits utilisés contiennent habituellement de l’acide hyaluronique et un mélange de poly-vitamines destinés à réhydrater le contour de l’œil.

Dernière modification : 1 février 2018