Avec le temps, la peau du cou et du décolleté va perdre sa tonicité. Cette peau particulièrement fragile mais pourtant bien souvent négligée au cours de la vie va ainsi présenter des signes de vieillissement plus ou moins précoces.

Dans tous les cas, cette peau exposée au soleil comme celle du visage (mais souvent moins protégée) peut présenter une déshydratation et des ridules fines donnant un aspect de peau plissée.

Le traitement du relâchement cutané du cou et du décolleté repose tout d’abord sur la prévention. En effet, éviter le tabagisme (qui nuit aux peaux fines en fragilisant leur vascularisation cutanée) et le soleil (qui entraine une héliodermie, c’est à dire une destruction des fibres de collégène et donc un relâchement cutané) sont des habitudes à prendre dès que possible pour prévenir le vieillissement de la peau.

Un traitement préventif par mésothérapie va également contribuer à l’entretien de cette peau fragile. La mésothérapie en thérapie préventive est possible dès 30 ans pour optimiser son capital peau. Une séance annuelle suffira alors à entretenir le capital hydratation de la peau.

En traitement thérapeutique, la mésothérapie va permettre d’améliorer la qualité de la peau et de réduire les ridules installées. Certaines marques d’acide hyaluronique ont récemment développé des lignes particulièrement dédiées au traitement de la qualité de la peau. Ces acides hyaluroniques sont étudiés pour permettre d’améliorer la trophicité cutanée et de réduire les ridules en apportant une réhydratation en profondeur au derme. L’utilisation d’acide hyaluronique dédié au traitement des peaux fines et fragilisées permet d’optimiser les résultats de la mésothérapie.

Dernière modification : 1 février 2018