Le menton joue un rôle majeur dans la forme du visage. Plusieurs variations anatomiques sont possibles.

  • Trop projeté, trop en avant, il s’agit d’une « progénie ».
    Le traitement d’un menton trop projeté est uniquement chirurgical. Une génioplastie de réduction permettra alors de réduire la taille d’un menton trop proéminent
  • Trop en arrière, manquant de projection, il s’agit d’une « rétrogénie ». L’inconvénient d’une rétrogénie est que l’angle cervico-mentonnier n’est plus dessiné. Le visage manque alors de caractère et le cou paraît, en comparaison, beaucoup plus épais. Avec l’âge, une rétrogénie mineure va se majorer et accentuer la perte de l’angle cervico-mentonnier.

Plusieurs solutions sont possibles pour traiter une rétrogénie :

  • Des injections d’acide hyaluronique vont permettre de recréer le volume manquant du menton. L’acide hyaluronique utilisé dans ce cas devra être un acide hyaluronique spécialement adapté. Sa réticulation devra être suffisante pour supporter une contrainte importante et son pouvoir volumateur devra être suffisant pour créer le volume souhaité. L’injection a lieu au cabinet, en consultation, et le résultat est immédiatement visible. L’injection n’est pas douloureuse car l’acide hyaluronique contient de l’anesthésiant local. Aucune éviction sociale n’est à prévoir. Les injections devront en général être renouvelées une fois par an.
  • Une rétrogénie peut également être traitée par lipofilling. Le lipofilling sera alors réalisé au bloc opératoire, en hospitalisation ambulatoire. Un lipofilling du menton est fréquemment associé à un lifting cervical de façon à obtenir un résultat optimal. Comme pour tout lipofilling, il existera un œdème post opératoire (alors qu’un œdème est rare après une injection d’acide hyaluronique pour rétrogénie).
  • Pour les rétrogénies majeures, une prothèse peut être nécessaire. Dans ce cas, l’intervention a lieu au bloc opératoire, en hospitalisation ambulatoire. L’incision pour les génioplasties d’augmentation par prothèse se trouve à l’intérieur de la bouche, sans cicatrice visible. Les prothèses utilisées sont des prothèses en silicone adaptées à chaque cas. Il n’y a pas besoin de changer ce type de prothèse avec le temps, contrairement aux implants mammaires dont l’enveloppe peut s’abimer avec le temps, car il s’agit d’une prothèse solide, qui durera toute la vie. Cette intervention peut être associée à un lifting cervico facial ou à une rhinoplastie (dans le cadre d’une profiloplastie).

Dernière modification : 29 août 2018