Les ridules péribuccales constituent une demande importante de traitement en médecine esthétique. Ces ridules que les patientes appellent souvent « code barre » apparaissent avec l’âge. Elles sont favorisées par l’exposition solaire et par le tabagisme. En effet, comme la zone du contour de l’œil, la peau de cette zone péribuccale est très fine et très sensible. Elle sera fragilisée par l’exposition aux rayons UV et par l’exposition aux toxines du tabac.

Pour les rides péribuccales, deux types de traitements sont possibles : d’une part  les traitements dits « volumateurs », qui, même s’ils ne changent pas le volume des lèvres, vont traiter les creux des ridules en les remplissant de manière fine et précise. D’autre part, les traitements dits « de surface », qui vont lisser la région en réalisant un traitement exfoliateur qui homogénéisera la surface cutanée.

Prévention et entretien :

Dès l’apparition des premiers signes de fragilisation et de dessèchement de la zone péribuccale, un traitement préventif par mésothérapie peut être mis en place. Ce traitement permet de réhydrater en profondeur le derme fragilisé grâce à l’apport d’acide hyaluronique non réticulé et de poly-vitamines. Une séance annuelle d’entretien est recommandée pour un résultat durable. Cette technique n’apporte pas de volume, mais permet de restaurer l’élasticité du derme.

Traitements volumateurs :

  • En cas de ridules déjà marquées, des injections d’acide hyaluronique sont nécessaires pour les corriger. L’acide hyaluronique doit alors être un acide réticulé (pour rester en bonne place) non volumateur (pour ne pas changer la morphologie et le volume de la lèvre). La technique utilisée doit être une technique de quadrillage perpendiculairement à l’axe des rides et complétée de micro-injections au sein des rides. Comme pour toute injection des lèvres, une anesthésie locale est réalisée avant le traitement pour un confort optimal.
  • Une nouvelle technique s’est développée récemment pour le traitement des ridules et l’amélioration de la qualité cutanée : le nano-lipofilling. Réalisé avec des canules d’un diamètre extrêmement fin, le nano-lipofilling permet de traiter les couches supérieures du derme pour en améliorer la texture. Réalisé de manière précise, perpendiculairement aux ridules, comme pour les injections d’acide hyaluronique, le nano-lipofilling permet de remplir les ridules par injection de quantités extrêmement fines et précises de graisse mais également améliorer la texture de la peau grâce à l’apport des facteurs de croissance naturellement contenus dans la graisse réinjectée.  Le nano-lipofilling est une véritable intervention chirurgicale qui nécessite d’être réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie locale la plupart du temps. Comme pour tout lipofilling, un œdème (gonflement) post opératoire est à prévoir mais il ne dure habituellement pas plus  que 3 à 4 jours.

Traitements de surface :

  • Un peeling peut améliorer la région péribuccale en lissant  les ridules présentes. Le peeling doit alors être un peeling moyen ou un peeling profond, pour réaliser une véritable abrasion et détruire l’épiderme et le derme papillaire (partie superficielle du derme). Il s’agit d’une brûlure chimique contrôlée par votre chirurgien grâce au choix du type de peeling, de sa concentration et de sa durée d’application. Ces choix s’effectuent en fonction de la qualité de la peau et de l’importance des ridules à corriger. En post peeling, la couche dermo-épidermique détruite va se restaurer grâce aux phénomènes naturels de cicatrisation. C’est cette cicatrisation qui créera un aspect plus lisse en gommant les ridules.
    Un peeling moyen est habituellement réalisé au cabinet, sans anesthésie locale, mais un peeling profond sera quant à lui réalisé au bloc opératoire, avec une courte anesthésie générale pour un meilleur confort. Dans tous les cas, une seule séance est nécessaire pour obtenir le résultat souhaité.
    Immédiatement après le traitement, la zone péribuccale présente en général une rougeur et un œdème (gonflement). Dans cette région, des soins locaux avec des crèmes spécialement adaptées sont nécessaires pendant une dizaine de jours. La cicatrisation est en général obtenue après ce laps de temps, mais la peau peut rester irritable, sèche et fragile pendant plusieurs semaines.
  • Les traitements par laser peuvent également améliorer grandement les ridules de la région péribuccale. Il s’agit d’une méthode abrasive thermique qui va chauffer les couches superficielles et moyennes du derme tout en protégeant par le froid l’épiderme.  Les lasers utilisés peuvent être des lasers CO2 ou Fraxel. Le docteur Natalie Rajaonarivelo ne pratique pas ce genre de traitement laser mais pourra vous donner les coordonnées d’un lasériste spécialisé dans le traitement de cette région fragile.
  • La dermabrasion est une méthode chirurgicale de traitement de surface qui peut être utlisée pour les ridules péri-buccales. La dermabrasion consiste en l’élimination de la couche superficielle de la peau, c’est-à-dire l’épiderme et peut aller jusqu’au derme superficiel. Elle est réalisée grâce à une fraise rotative abrasive. Sa profondeur est fonction de l’importance du défaut à corriger, de la zone à traiter, de la qualité de la peau et du but recherché.
    Une dermabrasion est réalisée au bloc opératoire, sous une courte anesthésie générale. La couche superficielle détruite va ensuite se restaurer grâce aux phénomènes naturels de cicatrisation à partir des îlots de membrane basale dermo-épidermique et des annexes pilo-sébacées contenus dans le derme profond : c’est la ré-épidermisation. Cela implique donc un temps de cicatrisation où la peau reste fragile et nécessite des soins attentifs. La cicatrisation définitive sera obtenue au bout d’environ un mois.

Dernière modification : 1 février 2018