Les plis d’amertume sont les plis verticaux s’étirant de l’extrémité de la commissure des lèvres jusqu’aux bajoues. On les appelle ainsi car ils sont créés par la descente des coins des lèvres (commissures labiales) lors d’une expression de désaccord ou d’amertume.

C’est  le muscle appelé DAO (Depressor Anguli Oris) ou dépresseur de l’angle de la bouche) qui s’insère au coin externe des commissures labiales et qui va, lors de sa contraction, attirer les coins de la bouche vers le bas, dans une moue négative. C’est cette expression qui, à force de répétition, et combinée à la fonte naturelle des graisses du visages  va créer ces rides appelées plis d’amertume (qui d’ailleurs disparaissent lors du sourire)
Pour traiter ces plis d’amertume, deux moyens sont donc possibles :

  • Un traitement par injections d’acide hyaluronique réalisées dans le creux situé juste en avant du pli d’amertume (dans la zone où la graisse a naturellement fondu avec l’âge) permettra d’améliorer ce pli d’amertume en apportant un soutien au coin de la lèvre. Cette injection doit être réalisée avec un acide hyaluronique réticulé et volumateur pour apporter la correction suffisante. Ce traitement doit en général être renouvelé une fois par an.
  • Cependant, le traitement des plis d’amertume nécessite, pour être efficace et durable, des injections de toxine botulique dans les muscles DAO (Depressor Anguli Oris). En effet, c’est la contraction excessive de ces muscles DAO qui crée les plis d’amertume et il serait illogique de traiter la conséquence sans traiter la cause. Des injections de toxine botulique peuvent donc être réalisées tous les 6 mois environ. Il suffira d’un point d’injection de chaque côté pour traiter la cause des plis d’amertume. Ce traitement peut donc être réalisé lors d’un traitement classique par toxine botulique pour traiter les rides du lion et les rides du front.

Dernière modification : 1 février 2018