Relâchement cutané : premier signe de l’âge

Sous l’effet de l’âge, deux phénomènes principaux vont marquer le visage avec le temps,

  • Une perte des tissus gras du visage, ce qui va entraîner une squelettisation de la face, creusant les joues, les tempes, le front et laissant apparaître les orbites (cernes creusées) et les vallées des larmes. Cette perte des tissus gras devra être traitée par du comblement, que ce soit par lipofilling ou par acide hyaluronique.
  • Sous l’effet conjugué du temps et de la gravité, les tissus ont tendance à s’affaisser, donnant ainsi un aspect fatigué et vieilli au visage. Des plis se marquent (sillons naso-géniens, plis d’amertume) et des disgrâces apparaissent (bajoues, graisse sous mentonnière).

Un lifting du visage va permettre de traiter ces relâchement en remontant les tissus, en effaçant les bajoues de manière à redessiner l’ovale du visage, et en atténuant les rides par retension globale de la peau.

Les différentes techniques de lifting du visage

Le lifting du visage ou le lifting du cou traiteront donc le relâchement cutané mais pas la perte de graisse des tissus.

  • Un lifting cervico facial traitera la région du cou, des joues et de l’ovale du visage.
  • Un lifting temporal traitera la région de la queue du sourcil dont la chute avec l’âge donne souvent au regard un aspect fatigué.

Un lifting peut être associé à un resurfaçage par laser ou peeling pour gommer les ridules résiduelles.

Par ailleurs, un lipofilling est souvent réalisé dans le même temps pour corriger la fonte des tissus associée à leur affaissement.


Actualités liées :

Les 10 questions

Les dix questions clés de la chirurgie esthétique

| Actualités, questions | No Comments
Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique ? Voici les 10 questions essentielles à retenir
Actualités hommes

Les traitements esthétiques pour les hommes

| Actualités, Hommes | No Comments
Les hommes aussi prennent soin de leur beauté. Découvrez les traitements les plus demandés au masculin

Dernière modification : 28 août 2018