Une opération avant l’été. Quels risques ? Quelles précautions ?

By 26 juin 2020 juin 27th, 2020 Actualités

Après la période de confinement due au Covid 19, nombre d’entre nous ont envie de s’accorder du temps, de se faire plaisir, de concrétiser un projet de longue date. Beaucoup de patients franchissent donc maintenant le cap de la chirurgie plastique. Se pose alors la question des risques liés à une opération à proximité de l’été, et des précautions à prendre dans ce cas.

Les avantages d’une opération pendant l’été

Se faire opérer pendant l’été permet souvent de dissimuler discrètement une intervention.

Pour le visage :

Lors d’une opération du visage, un des bénéfices immédiats sera l’effet « bonne mine », avec un visage ayant gagné en fraicheur et en sérénité. Après une opération de chirurgie esthétique au niveau du visage, l’entourage non informé de l’intervention va souvent trouver au patient un visage reposé, sans savoir que la chirurgie est à l’origine de cet effet. L’intérêt de réaliser une intervention esthétique du visage avant ou pendant l’été est alors de permettre de s’entendre dire en rentrant de vacances : « Tu as une mine superbe, ces vacances t’ont fait du bien ! »

Pour le corps :

Lors d’une opération de la silhouette ou des seins, le retour de vacances avec une nouvelle silhouette pourra être mis sur le compte d’une activité sportive intensive ou d’un régime alimentaire attentif. Dans tous les cas, un changement de silhouette pendant les vacances ne surprend personne…

Les précautions à prendre pendant l’été après une opération esthétique

Après une opération de chirurgie plastique, il est impératif de respecter quelques contraintes pendant la période post-opératoire.

  • Les vêtements de contention
    Selon les interventions, il peut être nécessaire de porter pendant un mois post-opératoire un vêtement de contention. Il peut s’agir d’un soutien-gorge médical, après une opération des seins, ou d’une gaine type panty après une opération de la silhouette (lipoaspiration, lipofilling, plastie abdominale..). Le choix des habits d’été peut alors être un peu restreint en fonction du vêtement de contention à porter.
  • Les bas de contention
    Il est recommandé de porter des bas de contention pour tout trajet (voiture train ou avion) supérieur à 2h. L’objectif est de limiter le risque de phlébite post opératoire.
  • Le soleil
    Il est impératif d’éviter le soleil sur les zones opérées pendant au moins un mois post-opératoire. En effet, au niveau de la cicatrice, une hyperpigmentation résiduelle pourrait alors apparaitre en cas d’exposition solaire précoce. Par ailleurs, en cas d’ecchymoses (bleus), l’exposition solaire peut conduire à une coloration marron des zones concernées, pouvant durer plusieurs mois.
    Après une opération, il est donc important d’appliquer tous les matins et plusieurs fois par jour de la crème solaire écran total (SPF 50) et de protéger les zones opérées (chapeaux, vêtements) en évitant toute exposition solaire.
  • Les baignades
    Tant que les cicatrices ne sont pas parfaitement cicatrisées, il est important d’éviter les bains (en piscine, en mer ou dans une baignoire). Les douches sont en revanche préconisées dès le lendemain des interventions et permettront d’éviter les macérations et infections post opératoires. Les douches peuvent être répétées plusieurs fois par jour en cas de forte chaleur. Après une opération du visage, les shampooings sont autorisés dès le lendemain également.
    Il faut faire attention avec les lunettes de piscine et les masques de plongée après une intervention du visage. Après une blépharoplastie, les lunettes de plongée risquent de créer un œdème (gonflement) des yeux important et durable pendant toute la journée. Après une rhinoplastie, il faut éviter tout appui sur le nez. Les lunettes de piscine sont donc globalement à éviter pendant les 3 mois suivant une intervention du visage. En revanche, nager la tête hors de l’eau ou sans lunettes est tout à fait autorisé.

 

Les complications possibles

Une opération avant l’été est en général une source de stress important. En réalité, il s’agit d’une période relativement propice à la chirurgie esthétique, sous réserve de respecter quelques précautions post-opératoires. Une intervention est toujours susceptible de présenter des complications ou des effets secondaires indésirables.

Il est nécessaire d’avoir anticipé ces complications pour pouvoir profiter au mieux de son été.

  • Retard de cicatrisation
    Il s’agit de la principale complication durant un été après une chirurgie. Pour une petite cicatrice, un retard de cicatrisation peut tout à fait ne pas être gênant, mais pour des interventions avec des cicatrices relativement conséquentes telles que les plasties mammaires de réduction ou les plasties abdominales, cela peut être assez invalidant pendant la période estivale. Même si le résultat morphologique final ne sera pas impacté, le retard de cicatrisation d’une intervention peut nécessiter des pansements réguliers avec l’aide éventuelle d’une infirmière. Il sera alors nécessaire d’avoir une infirmière disponible et les bains seront proscrits pour une durée un peu plus longue que le mois prévu initialement.
  • Phlébite ou embolie pulmonaire
    Même s’il s’agit d’une complication rare, une complication thrombo-embolique (une veine se bouche avec un caillot sanguin pouvant éventuellement migrer dans les poumons en créant une embolie pulmonaire) est toujours possible. Le diagnostic nécessitera alors un écho-doppler en urgence et un scanner thoracique pour faire le bilan des lésions pulmonaires. Le traitement sera constitué d’un traitement anticoagulant pour une durée de plusieurs semaines. Pour éviter cela, il faut porter des bas de contention pendant 10 jours après l’intervention et récupérer une mobilité normale le plus rapidement possible.
  • Une hyperpigmentation sera évitée en respectant bien les consignes d’éviction solaire.

Poser une question ou laisser un commentaire :