Le cabinet pendant la pandémie

By 27 mars 2020 avril 3rd, 2020 Actualités

Depuis le 16 mars, en raison de la pandémie Covid-19, mon cabinet est fermé et toutes les consultations et opérations prévues ont été annulées jusqu’à la fin du confinement. Pour les patients, cette annonce s’est en général accompagnée d’incompréhension, voire de stress et de déception. En ces temps de Coronavirus, il est important de faire le point sur les enjeux médicaux pour tous.

Pourquoi annuler les consultations ?

Le Coronavirus SARS-CoV-2 est un virus extrêmement contagieux, dont la transmission est possible par une personne qui ne présente absolument aucun signe clinique d’infection virale.  En effet, une personne contaminée par le virus va être contagieuse avant de développer des signes d’infection et il est probable qu’un tiers des porteurs du Coronavirus SARS-CoV-2 soient asymptomatiques mais cependant susceptibles de transmettre le virus et d’aggraver la pandémie.
Dans ce contexte, il était nécessaire d’éviter dès que possible de rassembler des patients dans un même endroit et de limiter le nombre de contacts journaliers avec des patients pour éviter d’être un maillon de la chaine de transmission virale.

Notre devoir de médecins est d’abord de tout faire pour stopper l’épidémie et ceci commence par ne pas en être un vecteur par notre pratique quotidienne

Pourquoi annuler toutes les opérations ?

Encore une fois, il est important d’éviter de transmettre ce virus SARS-CoV-2. Dès le 15 mars 2020, les établissements de santé ont reçu la consigne de l’ARS (Agence Régionale de Santé) d’annuler toutes les interventions non urgentes. Les seules interventions autorisées sont désormais celles qui sont vitales et urgentes (péritonite, fracture ouverte, cancer du sein…). Par exemple, les carcinomes cutanés ayant une évolution très lente ont dû être reportés pour limiter le passage de personnes au sein des établissements de santé et limiter ainsi la dissémination du Coronavirus.

Par ailleurs, tous les établissements de santé privés sont actuellement prêts à accueillir des patients au sein de leurs réanimations et les respirateurs des blocs opératoires sont prêts à être utilisés pour des patients ayant besoin de réanimation. Si les places de réanimation venaient à manquer pour les patients dans les jours qui viennent, les blocs opératoires seraient transformés en salles de réanimation.

Quand sera le pic de Covid-19 ?

Le Covid-19 n’est pas un virus mais la nouvelle maladie due au nouveau Coronavirus SARS-CoV-2 qui sévit en France depuis le mois de Février 2020.

Les symptômes du Covid-19 sont très variables et aucun n’est retrouvé systématiquement. Les principaux symptômes possibles sont une toux plutôt sèche, une fièvre, des courbatures, des troubles digestifs, des maux de tête (céphalées), des troubles de l’odorat et du goût (anosmie, agueusie), une grande fatigue. Le Covid-19 peut évoluer vers une détresse respiratoire aigüe et grave pouvant mener rapidement au décès.

Après 15 jours de confinement, un pic de cas de Covid-19 est prévu pour la fin du mois de mars et le début du mois d’avril. En effet, le confinement a permis de limiter pour le moment la propagation du Coronavirus mais la période d’incubation allant jusqu’à 15 jours, les personnes contaminées avant le confinement vont présenter dans les jours qui viennent des symptômes d’infection au Coronavirus.

Il est essentiel de respecter au mieux le confinement pour essayer d’arrêter le plus rapidement possible la pandémie actuelle. En effet, si le confinement est correctement respecté, il ne devrait plus y avoir de nouveaux cas dans les semaines qui viennent après le pic attendu pour la fin mars.

Quel avenir pour les patients qui ont été annulés ?

Pour tous les patients dont la consultation ou l’opération a été annulée, lorsque la date de fin de confinement sera connue, nous reprogrammerons dès que possible les interventions. Les consultations seront également reprogrammées dès la fin du confinement. Une intervention en chirurgie plastique est l’aboutissement d’une longue réflexion et d’une décision longuement mûrie. Même s’il est frustrant de devoir décaler la réalisation d’un projet ancien, les mesures de précaution priment et aucun risque ne doit être pris pour une intervention non vitale ni urgente.

Comment se fait le suivi post opératoire des patients déjà opérés ?

Pendant la pandémie, pour tous les patients opérés dans les semaines qui ont précédé le confinement, un suivi post-opératoire est assuré par visioconférence ou par photos pour pouvoir évaluer les suites opératoires et les soins spécifiques à éventuellement réaliser. La continuité des soins est essentielle. Toute question peut être posée par email si des interrogations existent sur l’évolution post opératoire.

Les chirurgiens plasticiens sont-ils sujets à une réquisition ?

Pour le moment, les chirurgiens plasticiens ne sont pas réquisitionnés car chacun est sollicité en fonction de ses compétences. Même si le parcours d’un chirurgien plasticien requiert plusieurs années d’études (au moins 13), il faut savoir que, passées les six premières années, le parcours de chaque médecin est très spécifique en fonction de sa spécialité. La réanimation est une médecine spécialisée dont les médecins doivent savoir gérer les détresses vitales. Cette médecine très spécifique est également appelée médecine de soins intensifs et requiert une formation et une expérience très spécifiques.

Un chirurgien n’a pas les compétences nécessaires pour gérer des soins de réanimation, raison pour laquelle a priori, les chirurgiens plasticiens ne seront pas réquisitionnés pour gérer les soins médicaux pendant cette crise de Covid-19.

La première phrase du Serment d’Hippocrate que chaque médecin doit prononcer pour être reconnu par ses pairs est celle-ci : « Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux. »

Comme tous les médecins, les chirurgiens plasticiens restent tous disponibles pour aider au mieux tout le personnel soignant qui se bat quotidiennement en première ligne contre le Coronavirus.

 

Nous devons tous lutter au jour le jour, chacun comme il le peut, même si cela ne passe pour certains que par le fait de rester confiné chez soi. Tout ce qui peut être fait pour éradiquer cette pandémie doit être fait par chacun de nous. Chaque geste compte.

Rejoindre la discussion 2 Commentaires

  • LAURENT dit :

    Bonjour,
    En 1996, j’ai Souhaité augmenter le volume de mes lèvres, le chirurgien consulté a inséré un fil de gore tex sur la lèvre supérieure, ceci a donné de bons résultats mais depuis environ 3 ans environ, ma lèvre s’est déformée et désormais ceci me dévisage et me complexe énormément. Pensez-vous que je pourrais vous consulter lorsque la période du coronavirus sera passé afin d’avoir votre avis et savoir si l’on peut faire quelque chose.
    Merci.
    Mme LAURENT Jennifer

    • Natalie Rajaonarivelo dit :

      Bonjour Madame,
      Vous pouvez tout à fait venir en consultation de façon à ce que je vous examine, mais il faudra dans tous les cas réaliser une micro-échographie pour faire le bilan de la réaction locale. N’hésitez pas à contacter mon assistante au 0142890039 pour un rdv. Belle journée

Poser une question ou laisser un commentaire :