Il s’agit de la technique la plus simple de reconstruction mammaire.

Cette méthode n’est possible qu’en cas de peau souple et bien vascularisée.

En cas de mastectomie préalable, la cicatrice existante sera réutilisée pour ne pas créer de cicatrice supplémentaire.

En cas de malformation mammaire, la cicatrice sera située dans le sillon sous mammaire ou parfois au niveau aréolaire.

Avant l’intervention

La kinésithérapie pré-opératoire est indispensable pour préparer et assouplir la peau particulièrement en cas d’antécédent de radiothérapie. Ces massages peuvent être réalisés seule ou avec un kinésithérapeute.

L’arrêt du tabac est nécessaire pour garantir une cicatrisation optimale.

L’intervention

Cette reconstruction se réalise sous anesthésie générale et dure de 1 à 2 heures. L’hospitalisation est habituellement de 3 à 4 nuits. La prothèse est de forme anatomique (en goutte) pour donner un aspect le plus naturel possible.

L’implant est placé derrière le muscle pectoral, en position rétro-pectorale de façon à placer le plus de tissus possible en avant de la prothèse.

Dans certains cas, une prothèse temporaire d’expansion tissulaire destinée à accroître la quantité des tissus de couverture (peau, muscle) peut être mise en place avant la prothèse permanente de façon à donner un aspect plus naturel au sein reconstruit. Dans ce cas, des gonflages successifs seront réalisés chaque semaine au cabinet.

Après l’intervention

Un drain est laissé en place pour diminuer le risque d’hématome et est enlevé entre le 2e et 4e jour.
Le premier pansement est généralement enlevé le lendemain de l’intervention, et remplacé par un soutien-gorge médical s’ouvrant par le devant. Ce soutien-gorge devra être porté nuit et jour pendant un mois.

En raison de la distension du muscle grand pectoral par la prothèse, la douleur peut parfois être importante les premiers jours. Elle est systématiquement prise en charge de manière préventive et adaptée à votre cas.

De la kinésithérapie post-opératoire avec massages et rééducation à la mobilisation du membre supérieur peut être bénéfique pour accélérer la récupération.

Le résultat définitif sera obtenu au bout de 3 à 6 mois environ.

Symétriser le sein controlatéral : (cure de ptose, réduction mammaire ou augmentation mammaire) et reconstruire l’aréole et le mamelon

Un deuxième, voire un troisième temps opératoire seront nécessaires à quelques mois d’intervalle pour symétriser le sein controlatéral et reconstruire l’aréole et le mamelon.

La première douche est autorisée le lendemain de l’intervention. En revanche, les bains doivent être évités pendant un mois. Dans tous les cas, une cicatrice doit toujours être protégée du soleil pendant un an après l’opération.

Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter la fiche pratique éditée par la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et esthétique (SOFCPRE).

photo-avant-apres Photo avant / après de reconstruction du sein par prothèses Photo avant / après de reconstruction du sein par prothèses Photo avant / après de reconstruction du sein par prothèses Photo avant / après de reconstruction du sein par prothèses
<
>
Reconstruction mammaire par prothèses avant / après (vue de profil)
Les photos montrent, avec son consentement, les clichés de la même personne avant et après traitement. Aucune retouche n’a été effectuée. Il est important de souligner que le résultat attendu est propre à chaque personne.

Actualités liées :

Les 10 questions

Les dix questions clés de la chirurgie esthétique

| Actualités, questions | Pas de commentaires

Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique ? Voici les 10 questions essentielles à retenir

Dernière modification : 8 septembre 2016