Qu’est-ce que la clitoridoplastie ?

Dans certains cas, la peau entourant naturellement le clitoris peut se trouver en excès. Une réduction de cet excès cutané est alors possible.

En revanche, il est essentiel de conserver un minimum de peau autour du clitoris car lors des rapports sexuels, c’est le frottement de la peau du capuchon clitoridien sur le clitoris lui même qui va permettre de provoquer les sensations de plaisir sexuel.

L’intervention a lieu au bloc opératoire, en ambulatoire, sous anesthésie locale (ou générale selon les souhaits de la patiente). Les fils sont résorbables. Une chirurgie intime de type nymphoplastie de réduction des petites lèvres peut parfois être associée à une réduction du capuchon clitoridien. Dans ce cas, l’anesthésie sera une anesthésie générale.

Pourquoi effectuer une reconstruction du clitoris ?

Dans le cas des mutilations sexuelles (excisions rituelles), en l’absence acquise de clitoris, une reconstruction peut être envisagée. Les jeunes femmes ayant subi cette mutilation sont de plus en plus nombreuses à demander une réparation et les techniques sont maintenant bien connues.

La prise en charge pluridisciplinaire avec notamment une kinésithérapeute sexologue est importante pour optimiser les résultats de l’intervention de reconstruction de l’absence acquise de clitoris après une excision.

En effet, il est essentiel de réaliser un bilan approfondi en pré-opératoire afin de savoir quel bénéfice attendre de l’intervention de reconstruction du clitoris.
Après une excision, certaines femmes ont malgré tout la capacité de ressentir du plaisir sexuel et des orgasmes. Dans ce cas, la chirurgie de reconstruction du clitoris améliorera l’aspect physique de la vulve en la rendant plus « normale », et la vie sexuelle pourra continuer comme avant.

Si la patiente n’a pas de sensation pendant les rapports sexuels avant une clitoridoplastie, l’intervention pourra, dans certains cas, permettre d’obtenir des sensations lors des actes sexuels mais dans d’autres, l’intervention ne changera que le côté esthétique et non fonctionnel de la région clitoridienne. Le plaisir sexuel ne pourra être obtenu. En effet,la composante psychique est très importante pour le plaisir sexuel féminin et une intervention de clitoridoplastie pourra dans certains cas permettre de le révéler mais dans d’autres non.

L’intervention de clitoridoplastie a lieu sous anesthésie générale et consiste à aller retrouver le reliquat clitoridien enfoui dans la zone cicatricielle. Celui ci est ensuite disséqué pour permettre sa réinsertion superficielle en bonne place.

Après une chirurgie du clitoris, les douches peuvent être reprises dès le lendemain. En revanche les bains doivent être évités pendant environ 3 semaines. Il est important de bien sécher la zone opérée. Le port de vêtements moulants est déconseillé et les rapports sexuels doivent être évités pendant 3 à 4 semaines environ.

Le résultat final sera obtenu au bout de 3 mois.


Actualités liées :

Chirurgie intime

La chirurgie intime

| Actualités, Chirurgie intime | No Comments
Pour le traitement d'une gêne esthétique ou fonctionnelle

Dernière modification : 29 août 2018