La gynécomastie est la présence d’une glande mammaire développée chez un homme. Celui-ci présente alors des seins presque féminins.

Une gynécomastie apparait en général à la puberté, mais peut se majorer plus tard. Sa tendance naturelle n’est jamais à la régression spontanée.

Une gynécomastie est invalidante dans la vie quotidienne car il devient alors difficile et gênant de se dévêtir au sport, à la plage ou même dans sa vie personnelle.

Une gynécomastie peut apparaître suite à la prise d’anabolisant lors de la pratique de la musculation.

Avant l’intervention

Avant toute intervention, un bilan médical est toujours réalisé avec des analyses hormonales et radiologiques. En effet, un déséquilibre endocrinien sera simplement traité par des médicaments, sans chirurgie.

Une mammographie et une échographie seront systématiquement réalisées.

Il faut remarquer qu’une gynécomastie bilatérale apparue depuis l’adolescence n’est en général pas inquiétante alors qu’une gynécomastie unilatérale apparaissant à l’âge adulte doit toujours faire réaliser un bilan radiologique en urgence.

L’intervention

L’opération se déroule sous anesthésie générale, en hospitalisation ambulatoire (entrée et sortie le jour même) et dure entre 1 à 2 heures.

En cas d’adipomastie (seins constitués seulement de graisse), une lipoaspiration seule sera suffisante.

En cas de gynécomastie avérée (glande mammaire dévelopée), une incision sera nécessaire. Celle-ci est habituellement discrète. Dans ces cas, une prise en charge partielle par l’Assurance Maladie est possible en cas de gynécomastie douloureuse, asymétrique ou de gêne psychologique.

Un vêtement de contention (boléro) qui aura été acheté avant l’intervention sera mis en place à la fin de l’opération.

Après l’intervention

L’intervention n’est habituellement pas douloureuse.

Il n’y a pas de pansements à réaliser. La première douche est possible le lendemain. Un vêtement de contention sera à porter jour et nuit pendant un mois pour limiter l’œdème post opératoire. Le sport devra être évité pendant les 15 jours suivant l’opération. Comme pour toute intervention comportant une lipoaspiration, des drainages lymphatiques pourront permettre d’accélérer la disparition de l’oedème.

Comme pour toute intervention, il faudra attendre entre 3 et 6 mois avant d’obtenir le résultat définitif.

La première douche est autorisée le lendemain de l’intervention. En revanche, les bains doivent être évités pendant un mois. Dans tous les cas, une cicatrice doit toujours être protégée du soleil pendant un an après l’opération.

Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter la fiche pratique éditée par la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et esthétique (SOFCPRE).

photo-avant-apres Photo avant / après gynécomastie Photo avant / après gynécomastie
<
>
Parcourez les photos Avant/Après de l'intervention
Les photos montrent, avec son consentement, les clichés de la même personne avant et après traitement. Aucune retouche n’a été effectuée. Il est important de souligner que le résultat attendu est propre à chaque personne.

Actualités liées :

Actualités adolescents

Les ados et la chirurgie esthétique

| Actualités, Adolescents | Pas de commentaires

Dans quels cas la chirurgie plastique et réparatrice concerne t-elle les adolescents ?

Actualités hommes

Les traitements esthétiques pour les hommes

| Actualités, Hommes | Pas de commentaires

Les hommes aussi prennent soin de leur beauté. Découvrez les traitements les plus demandés au masculin

Dernière modification : 8 septembre 2016