Un lifting temporal a pour but de replacer les structures anatomiques, en particulier la queue du sourcil, dans la position qui était la sienne quelques années auparavant.

Le lifting temporal qui peut être réalisé isolément est, en pratique, souvent associé à une chirurgie des paupières (blépharoplastie) ou à un autre geste (lifting cervico-faciallipostructure).

L’intervention, pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme, peut être effectuée dès 40 ans. Toutefois, elle est parfois réalisée beaucoup plus précocement, lorsque les disgrâces sont constitutionnelles (sourcils initialement bas ou tombants de façon héréditaire) et non pas liées à l’âge

Avant l’intervention

Prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle de 1 semaine environ.
Si vos cheveux sont colorés, prévoyez de réaliser votre coloration juste avant l’intervention. En effet, en post opératoire, les colorations sont déconseillées pendant un mois pour ne pas irriter la cicatrice.

Comme pour toute chirurgie du visage, il est recommandé de ne pas prendre d’aspirine ni d’anti-inflammatoire les 8 jours précédents la chirurgie et de commencer un traitement homéopathique par arnica 4 jours avant.

L’intervention

L’intervention se déroule sous anesthésie locale  aidée par une sédation légère (neuroloptanalgésie) ou une anesthésie générale.

L’ascension de la queue du sourcil et le redrapage de la peau sont toujours effectués en prenant soin de conserver une expression naturelle au visage.

Un lifting temporal dure de 1 à 2 heures selon les cas et est habituellement réalisé en ambulatoire (sortie le jour même).

Après l’intervention

Il n’existe pas de réelles douleurs mais plutôt une sensation de tension au niveau des tempes les premiers jours.

En cas de cicatrices intracapillaires, la suture n’est pas visible.

Les agrafes placées au niveau du cuir chevelu sont ôtées au 8ème jour post-opératoire.

En cas de cicatrices précapillaires, celles-ci sont visibles mais seront estompées par la repousse des cheveux au travers d’elles.

Le maquillage est autorisé à partir du 2e jour.

Le premier shampooing est autorisé à partir du 2e jour.

Au bout de deux mois, on peut avoir une bonne idée du résultat final.

Des injections de toxine botulique espacées et régulières dans les fibres orbitaires du muscle orbiculaire permettent de maintenir plus longtemps le résultat en diminuant l’effet abaisseur de ce muscle sur la queue du sourcil.

Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter la fiche pratique éditée par la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et esthétique (SOFCPRE).


Actualités liées :

Les 10 questions

Les dix questions clés de la chirurgie esthétique

| Actualités, questions | Pas de commentaires

Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique ? Voici les 10 questions essentielles à retenir

Actualités hommes

Les traitements esthétiques pour les hommes

| Actualités, Hommes | Pas de commentaires

Les hommes aussi prennent soin de leur beauté. Découvrez les traitements les plus demandés au masculin

Dernière modification : 28 septembre 2016