Principes de la cryolipolyse

La cryolipolyse est une méthode non chirurgicale pour se débarrasser définitivement d’amas graisseux disgracieux.
Cette méthode a été découverte il y a plusieurs années lorsque  des chercheurs se sont aperçus de la corrélation entre les fossettes (creux dans la peau) des joues des enfants et les zones de contact de leurs joues avec des glaces.
Après cette découverte, plusieurs années d’études ont été nécessaires aux chercheurs d’Harvard pour mettre au point le brevet de Cryolipolysis actuellement utilisé par les machines Coolsculpting.

Le  principe de la procédure de Coolsculpting consiste à poser sur la zone cible un applicateur qui va refroidir la graisse de la zone pendant 35 minutes à -10 degrés Celcius. Suite au traitement, les cellules graisseuses ciblées meurent et sont éliminées naturellement par l’organisme entre 1 à 3 mois.  La disparition des graisses permet alors d’obtenir un remodelage de la silhouette significatif.

Il s’agit donc d’une réelle alternative non chirurgicale  à la lipoaspiration.

Zones traitées par cryolipolyse

La cryolipolyse  a les mêmes indications qu’une lipoaspiration. Tout comme une lipoaspiration, il ne s’agit pas d’une méthode pour maigrir avec le froid mais pour remodeler la silhouette.  La cryolipolyse permet de gommer des bourrelets disgracieux, des excès de graisse localisés. Les zones pouvant être traitées pour  retirer la graisse par cryolipolyse sont, tout comme une lipoaspiration, le cou et le menton, les faces internes des bras, le ventre, les poignées d’amour, les faces internes des cuisses et des genoux, la culotte de cheval.

Lipoaspiration ou cryolipolyse ?

Les excès de graisse peuvent donc être retirés soit  par lipoaspiration soit par cryolipolyse.

La lipoaspiration, intervention réalisée au bloc opératoire sous anesthésie générale est cependant privilégiée par rapport à la cryolipolyse dans 4 cas :

  • Nécessité de récupérer la graisse pour la réinjecter ailleurs en lipofilling
  • Volume de graisse à traiter trop important
  • Excès cutané important nécessitant de retirer de la peau en même temps que la graisse pour obtenir un résultat esthétique (sans peau « pendante »). Il s’agit alors d’une plastie abdominale, d’un lift de cuisses ou d’un lift de bras
  • Gynécomastie vraie (avec présence de glande mammaire) devant être opérée pour retirer le noyau glandulaire

Dans tous les autres cas, la cryolipolyse est possible, permettant d’alléger considérablement la procédure de traitement des graisses (pas de chirurgie, pas d’hospitalisation, pas d’anesthésie, pas d’arrêt des activités).

Sécurité et efficacité de la cryolipolyse

Les machines Coolsculpting du laboratoire Zeltiq sont les seules à avoir l’agrément de la FDA (Food and Drugs Administration) pour la cryolipolyse.  Les machines Coolsculpting sont par ailleurs équipées d’un système unique de sécurité contrôlant en permanence la température de la peau et stoppant la procédure en cas de température trop basse. Il n’y a ainsi aucun effet délétère du froid sur la peau.

La cryolipolyse par Coolsculpting a, avec plus de 3 millions de traitements réalisés dans le monde, prouvé son efficacité. En fonction du résultat espéré pour chaque zone, il peut être nécessaire de faire un second traitement pour obtenir des résultats plus spectaculaires, mais en général une seule séance par zone est suffisante.

Les résultats obtenus sont définitifs puisque les cellules graisseuses mortes sont éliminées définitivement. Tout comme après une lipoaspiration, il est bien évidemment, indispensable d’avoir par la suite une bonne hygiène de vie, pour ne pas créer de nouvelles cellules graisseuses.

Déroulement  du traitement

Une première consultation permet tout d’abord de déterminer les zones pouvant bénéficier d’un traitement par cryolipolyse. Un devis est également établi en fonction du nombre de zones à traiter.
Comme toute consultation pour la silhouette, l’examen doit prendre en compte la qualité de la peau, l’importance des excès graisseux et leur répartition.
Aucun examen para-clinique n’est nécessaire avant le traitement.
Le traitement sera réalisé secondairement.

Le jour du traitement, l’infirmière spécialisée en cryolipolyse  trace avec des feutres les repères et pose les applicateurs.  Une sensation d’aspiration (comme avec une ventouse) est alors ressentie, mais il n’y a pas de douleur.
La sensation de froid s’installe. La encore, il n’y a pas de douleur  mais parfois une gêne, et la zone est rapidement anesthésiée par le froid. Il faut compter 35 minutes de traitement par applicateur, soit environ une heure par zone.
Pendant le traitement, il est possible de lire, travailler ou simplement se reposer.

Pour diminuer les temps de traitement, il est possible de poser 2 ou même 3 applicateurs en même temps, en fonction des zones à traiter.

Après le traitement, les activités peuvent être reprises immédiatement, sans éviction sociale. Les douches, les bains sont possibles immédiatement après. Une visite post traitement est programmée 3 mois après la séance pour évaluer le résultat final.

Conseils

  • Le jour du traitement, il est recommandé de venir avec des habits confortables, faciles à enlever et ne comprimant pas le corps. Evitez les robes moulantes, les jeans slims et les vêtements près du corps.
  • N’appliquez pas de crème sur le corps avant le traitement.
  • Ne prévoyez rien de particulier après la séance car les patients décrivent parfois une certaine fatigue le jour de la séance après le traitement.
  • Dans les 2 jours suivant la séance, des marques de feutre peuvent persister, même si tout est fait après le traitement pour les retirer. Utilisez de l’eau micellaire  pendant un ou 2 jour pour effacer les traces qui résisteraient.
  • Pour optimiser les résultats, veillez à adopter une hygiène de vie saine, avec une alimentation équilibrée et une activité physique régulière.

Contre indications

Les contre indications absolues de la cryolipolyse concernent les maladies liées au  froid. Il s’agit de :

  • La cryoglobulinémie
  • La maladie des agglutinines froides
  • L’hémoglobinurie froide  paroxystique

Il existe des contre indications relatives concernant notamment l’état des tissus dans la zone concernée. Ainsi, la cryolipolyse ne sera pas réalisée sur

  • Eczéma, dermatite ou éruption cutanée dans la zones de traitement
  • Trouble de la sensibilité de la peau
  • Plaie ouverte et/ou infectée dans la zone de traitement
  • Hernie ou intervention chirurgicale récente dans la zone de traitement

Par ailleurs, la cryolipolyse n’est en règle pas réalisée sur une femme enceinte ou allaitante.

Effets secondaires

Comme tout traitement, des effets secondaires sont susceptibles de survenir.

Des effets secondaires bénins comme rougeur, sensibilité ou au contraire engourdissement de la zone traitée sont possibles et fréquents. Ils sont toujours réversibles sans séquelle.

Des effets rares sont également possibles. Parmi ces effets indésirables très rares, il y a notamment la possibilité d’observer une panniculite (inflammation des tissus traités) ou une hyperplasie paradoxale (augmentation des tissus graisseux). La panniculite sera traitée par antibiotiques et anti inflammatoires et l’hyperplasie paradoxale pourra nécessiter une lipoaspiration complémentaire pour retirer la graisse hyperplasique.


Actualités liées :

Les 10 questions

Les dix questions clés de la chirurgie esthétique

| Actualités, questions | Pas de commentaires

Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique ? Voici les 10 questions essentielles à retenir

Dernière modification : 26 janvier 2017