Le syndrome de Poland associe une hypoplasie mammaire et une malformation thoracique. Le syndrome de Poland est caractérisé par :

  • L’absence de portion sternocostale du muscle grand pectoral.
  • Une hypoplasie mammaire (manque de volume mammaire). La glande mammaire peut même parfois être totalement absente.
  • La plaque aréolo-mamelonnaire est généralement de petit diamètre, située en haut et en dehors, mais peut également être absente.
  • Une malformation de la main ou du bras du même côté.

Il s’agit d’une malformation rare (1/30 000 naissances soit 20 naissances par an en France) non génétique et dont les causes n’ont pas été réellement déterminées.

Traitement

Dans le cas du syndrome de Poland, il faut traiter d’une part l’hypoplasie mammaire (donc le manque de volume mammaire) et la malformation thoracique.

Dans les formes très modérées, la mise en place seule d’une prothèse peut être suffisante.
Dans les formes modérées du syndrome de Poland, l’implantation d’une prothèse mammaire peut être associée à une prothèse sternale ou plutôt en général à un lipofilling.
Le traitement des formes majeures du syndrome de Poland est difficile et relève de techniques issues de la reconstruction mammaire après cancer (transposition du muscle grand dorsal).

Avant l’intervention

2 consultations sont obligatoires et un bilan radiologique avec mammographie et échographie et radiographie du thorax sera toujours réalisé.
Il est impératif d’arrêter de fumer un mois avant l’intervention car les gestes réalisés nécessitent une vascularisation parfaite de la glande et de la peau.

En cas de correction par prothèse, une entente préalable sera réalisée  de façon à obtenir une prise en charge partielle par l’Assurance Maladie.

L’intervention

Elle est réalisée sous anesthésie générale en position demi-assise de façon à visualiser le résultat en position debout.
Selon les gestes, elle peut durer de 1,5 à 3 heures.
Le but de l’intervention va être :

  • D’augmenter le volume mammaire en réalisant un lipofilling ou en utilisant une prothèse mammaire. Dans les cas les plus importants, la mise en place d’une prothèse mammaire gonflable (expandeur tissulaire) peut être nécessaire.
  • de corriger la malformation thoracique (hypoplasie thoracique) en réalisant un lipofilling ou, plus rarement, en mettant en place une prothèse thoracique sur mesure ou, exceptionnellement, en réalisant une reconstruction par lambeau de grand dorsal
  • de replacer l’aréole en bonne position

Bien souvent, 2 temps opératoires vont être nécessaires.

En  cas de lipofilling, 2 interventions sont bien souvent nécessaires pour obtenir le volume et  la forme souhaités.

Après l’intervention

Il n’y a pas de drainage. Un pansement moulant est laissé en place, qui sera remplacé le lendemain par un soutien gorge avec contenseur. Ce soutien gorge devra être conservé au moins un mois nuit et jour.
Le résultat définitif ne sera observé qu’après environ 3 à 6 mois.
Le sport pourra être repris au bout d’un mois environ.

La première douche est autorisée le lendemain de l’intervention. En revanche, les bains doivent être évités pendant un mois. Dans tous les cas, une cicatrice doit toujours être protégée du soleil pendant un an après l’opération.


Actualités liées :

Les 10 questions

Les dix questions clés de la chirurgie esthétique

| Actualités, questions | Pas de commentaires

Vous envisagez une intervention de chirurgie esthétique ? Voici les 10 questions essentielles à retenir

Actualités adolescents

Les ados et la chirurgie esthétique

| Actualités, Adolescents | Pas de commentaires

Dans quels cas la chirurgie plastique et réparatrice concerne t-elle les adolescents ?

Dernière modification : 14 octobre 2016