Plastie du capuchon clitoridien

Dans certains cas, la peau entourant naturellement le clitoris peut se trouver en excès. Une réduction de cet excès cutané est alors possible. L’intervention a lieu au bloc opératoire, en ambulatoire, sous anesthésie locale (ou générale selon les souhaits de la patiente). Les fils sont résorbables. Une nymphoplastie de réduction peut parfois être associée à une réduction du capuchon clitoridien.

Reconstruction du clitoris

Dans le cas des mutilations sexuelles (excisions rituelles), en l’absence acquise de clitoris, une reconstruction peut être envisagée. Les jeunes femmes ayant subi cette mutilation sont de plus en plus nombreuses à demander une réparation et les techniques sont maintenant bien connues.

L’intervention a lieu sous anesthésie générale et consiste à aller retrouver le reliquat clitoridien enfoui dans la zone cicatricielle. Celui ci est ensuite disséqué pour permettre sa réinsertion superficielle en bonne place.

Après une chirurgie du clitoris, les douches peuvent être reprises dès le lendemain. En revanche les bains doivent être évités pendant environ 3 semaines. Il est important de bien sécher la zone opérée. Le port de vêtements moulants est déconseillé et les rapports sexuels doivent être évités pendant 3 à 4 semaines environ.


Actualités liées :

Chirurgie intime

La chirurgie intime

| Actualités, Chirurgie intime | Pas de commentaires

Pour le traitement d’une gêne esthétique ou fonctionnelle

Dernière modification : 31 août 2016